BASSE TERRE

La ville de BASSE TERRE, située au sud de l’île de même nom, fut en 1643 la première ville importante des Antilles françaises.

Mais sa position géographique, emprisonnée entre mer et montagne, ne favorisa pas son essor économique.

L’activité a eu tendance à se déporter vers Pointe à Pitre et ce phénomène s’est accentué lors de la panique engendrée par la peur de l’éruption de la Soufrière en 1976.

Nombre d’habitants sont partis vers la Grande Terre, ne sont pas revenus ensuite, et l’activité économique de Basse Terre n’a jamais atteint le niveau espéré.

 

La ville comprend quelques endroit à voir, comme la place des Champs D’Arbaud, la cathédrale assez typique, les rues commerçantes et un lieu chargé d’histoire, le fort Louis Delgrès.

 

Ne ratez pas le marché, sous sa halle moderne, véritable temple aux épices, punchs, légumes locaux. Contrairement à celui de Pointe à Pitre les vendeuses sont sympathiques, accueillantes et ne vous agressent pas pour vous obliger à acheter leurs produits.

 

Attention toutefois : pour les fruits et légumes, les prix ne sont pas toujours indiqués, et nous avons remarqué qu’il peut y avoir des différences entre les tarifs « locaux » et ceux pour  «Touristes métros». C’est bien plus cher qu’en grande surface. Il faut le savoir, mais c’est aussi plus agréable et accueillant!

 

Les rues commerçantes proposent quantité de vêtements,
bijoux, objets divers souvent intéressants !

guadeloupe, basse terre, prefecture, conseil general Capitale administrative, Basse Terre héberge le bâtiment du Conseil Général
guadeloupe, basse terre, administration, palais de justice Face au Conseil Général, le palais de justice, style néo-colonial

Place des CHAMPS D'ARBAUD

guadeloupe, basse terre, cathedrale, jesuite La cathédrale jésuite, place Saint François

Le shopping à Basse Terre

Le fort Louis DELGRES

 

Ce superbe bâtiment, haut lieu de l’histoire de la Guadeloupe, se trouve à l’entrée sud de la ville de BASSE TERRE.

 

Construit au milieu du 16ème siècle le fort a été utilisé par les troupes françaises, puis anglaises. Ce fort de Basse Terre a été employé jusqu’au milieu du 20ème siècle comme casernement.

 

En mai 1802, il fut le refuge de Louis DELGRES et de
ses troupes. Brillant officier durant la période révolutionnaire, il est né «libre de couleur» en Martinique. Très tôt il affiche des idées anti esclavagistes. Après plusieurs campagnes contre les Anglais dans la Caraïbe, il
finit par revenir en Guadeloupe sous les ordres du capitaine général Lacrosse.

Ce dernier ayant été arrêté par les rebelles en 1801, DELGRES les rejoint et devient le chef de la résistance aux troupes envoyées par Bonaparte pour rétablir l’esclavage.

 

Au débarquement des troupes françaises commandées par
le général Richepance le 10 mai 1802, il fait afficher une proclamation solennelle dans la ville. Il se réfugie au fort de Basse Terre le 20 mai, mais il est contraint de se replier sur les hauts de Matouba le 22 mai. Assiégé par
les troupes bonapartistes, il se fait sauter avec 300 compagnons le 28 mai1802.

 

En 2002, une stèle commémorative a été apposée au fort
qui a été rebaptisé « Fort LOUIS DELGRES » en hommage à ce combat et ce sacrifice.

 

guadeloupe, basse terre, delgres, proclamation, bonaparte, esclave Proclamation de Louis Delgrès du 10 mai 1802.

Un peu de gaité pour finir avec ces dessins superbes qui ornent le mur, côté mer, du bureau de poste principal...